Alors que je commençais ma carrière professionnelle il y a plus de 30 ans, j'ai également passé quatre ans comme entraîneur de football au lycée. Non loin de jouer moi-même, j'ai trouvé cela revigorant d'aider les jeunes joueurs à s'épanouir. Je me souviens encore d'avoir développé un plan de jeu offensif qui tirerait parti de nos forces et éviterait l'exploitation de nos faiblesses. Je me souviens du défi d'essayer de déterminer quels joueurs se tapoter le dos avec encouragement et quels joueurs défier avec des critiques constructives pour les aider à atteindre leur plein potentiel. Une grande partie de ce que j'ai fait en tant qu'entraîneur se traduit par ce que je fais aujourd'hui.

Ce n'était pas la dernière fois que le football et mon travail de jour entraient en collision. Il n'y a pas si longtemps, plusieurs d'entre nous à Root ont eu la chance de travailler avec une équipe de football universitaire de Division I pour aider à rétablir une culture et une équipe de haute performance. L'équipe avait connu un grand succès deux ans auparavant, mais avait perdu son chemin. Ils avaient besoin d'aide et se sont tournés vers nous.

Nous avons commencé notre travail avec l'équipe en définissant quelques principes qui sont au cœur des équipes et des dirigeants hautement performants, qu'ils travaillent sur le terrain ou dans le monde de l'entreprise. Ces principes sont:

Un changement positif ne se produit pour les dirigeants individuels et les équipes que lorsque nous avons une évaluation honnête d'où nous sommes et une image claire de l'endroit où nous voulons aller.

Malheureusement, la vérité n'est pas une compétence de base de la plupart des équipes (ou des leaders C-suite d'ailleurs), et il est impossible de visualiser le fuzz. Il faut de la concentration, de la rigueur et de la vulnérabilité pour embrasser la vérité qui pique (et décider ce que vous voulez faire à ce sujet) et pour vous aligner sur une image de réussite qui signifie la même chose pour toute l'équipe.

Chaque jour, chacun de nous est confronté au défi Changement, Choix, Conséquence. Le changement arrive, bon ou mauvais. Nous sommes souvent entourés de circonstances qui semblent exiger plus que ce que nous pouvons offrir. Nous sommes souvent attirés par la conviction que nous sommes impuissants en tant qu'observateurs passifs de ce changement.

Cependant, chacun de nous a une liberté totale quant à la façon dont nous réagissons au changement. Nous pouvons réagir de manière réactive, en choisissant un chemin alimenté par des sentiments amers et des reproches, où nous sommes dans le déni, nous faisons des excuses et nous sentons victimisés. Ou, nous pouvons choisir d'être réfléchis et de suivre une voie d'amélioration en apportant des changements. Ce chemin est alimenté par une curiosité pour les vraies réalités, explorant les opportunités que le changement inaugure et trouvant de nouvelles façons de surmonter les obstacles sur notre chemin. Des choix amers ou meilleurs sont faits chaque jour.

L'adversité est un cadeau, et quand nous le voyons de cette façon, c'est l'un des ingrédients les plus forts pour la croissance individuelle et d'équipe. L'adversité est la force qui nous permet d'aller au-delà des plafonds de performance précédents et d'apporter les changements positifs nécessaires pour générer des performances révolutionnaires. Il s'avère que la haute performance nécessite d'embrasser l'adversité en tant qu'ami, et non de la considérer comme un réquisitoire de capacité ou de potentiel.

Sur le terrain et dans la salle de conférence: s'aligner sur la vérité mène au succès

L'équipe a pris ces concepts à cœur. À la fois individuellement et collectivement, ils ont assumé l'entière responsabilité des vérités de la saison précédente où la meilleure version de l'équipe et des joueurs individuels ne s'est pas présentée de manière cohérente, sur ou hors du terrain. L'équipe a pu être honnête, sincère et vulnérable en reconnaissant les lacunes de la saison précédente.

J'ai été frappé par la similitude de leurs déclarations de vérité avec celles que nous voyons des équipes dirigeantes de certaines des sociétés bien connues avec lesquelles nous travaillons. Il était également frappant de voir à quel point chacun d'entre eux avait le sentiment de vouloir aborder ces vérités.

Les vérités de l'équipe de football, qui reflètent les vérités que je vois aujourd'hui sur les lieux de travail du monde entier, étaient:

Lorsque nous avons le plus besoin de parler, nous ne le faisons pas. Nous ne savons pas comment prendre le défi et le transformer en une force positive. Les grands egos mettent «moi» sur «nous». En conséquence, l'équipe se désagrège. se sont sentis à l'aise avec la perte, ont accepté l'échec et ont perdu le désir de s'étirer et de se fatiguer. donné; c'est gagné. Nous n’aidons pas les gars à réaliser que le lycée est terminé. (Ou sur le lieu de travail, que les gens doivent intensifier et gagner leur nouveau rôle.) Nous manquons systématiquement de propriété individuelle. Nous ne nous comprenons pas les uns les autres en tant qu'individus.

Embrassez l'inconfort de la croissance

L'équipe voulait-elle éviter de discuter de sa réalité? Oui, au début, ils l'ont fait. J'ai vu la même réaction de dirigeants et d'équipes dans des centaines d'organisations. La plupart des gens ont peur du changement parce qu'ils ont peur de l'inconnu. C’est ainsi que nos cerveaux sont câblés. Et oui, cela signifie que parfois les gens choisissent de vivre avec l'échec, parce que c'est ce qu'ils savent, et donc c'est ce avec quoi ils sont à l'aise. Cependant, lorsqu'ils sont guidés avec les bons outils et étant convaincus que faire face à la vérité est à la fois inconfortable et nécessaire pour commencer le voyage vers le succès, les gens choisiront le changement.

Inutile de dire que ces jeunes footballeurs et leurs entraîneurs ont grandement profité de leur familiarité avec la vérité et connaissent un départ remarquable – ils pourraient même être sur la voie d'une saison de championnat. Après une récente victoire qui a vu un match plein d'adversité, j'ai envoyé une note de félicitations à l'entraîneur. Il a tout dit quand il a dit: «Merci, et l'équipe est restée ensemble quand c'était difficile.» Si tout le monde coincé dans une ornière ou face à un défi était prêt à faire face à la vérité, à apporter des changements et à rester unis – même lors de la remise en jeu la serviette semble tellement plus facile – alors ils pourraient aussi se diriger vers une saison de victoires.

Publié à l'origine ici.

Auteur: Jim Haudan

Depuis qu'il a cofondé Root Inc., une société de conseil en changement, il y a plus de 25 ans, Jim aide les organisations à libérer le potentiel caché en engageant leurs employés à appliquer les stratégies de l'entreprise.
Avec son expérience en tant qu'entraîneur, il n'est pas surprenant que Jim croit aux affaires… Voir le profil complet ›