Au cours d’une séance de questions-réponses, le fondateur de Qwant le moteur de recherche européen, Eric Léandri vante les mérites de son chef-d’œuvre. Il en profite pour mettre en évidence certaines failles de son concurrent DuckDuckGo. Selon lui, DuckDuckGo n’est pas un moteur de recherche à part entière. Apprenez-en plus dans cet article.

Un méta-moteur de recherche

Le fondateur de Qwant clame que son œuvre est le premier moteur de recherche centré sur la vie privée. Cette affirmation n’étant pas partagée par certains internautes ils n’ont pas hésité à s’insurger contre ces propos. Ils ont fait remarquer que DuckDuckGo s’inscrit dans la même dynamique, et ce, depuis 2008. Autrement dit 3 ans avant la naissance de Qwant. Eric Léandri s’est donc justifié en affirmant que DuckDuckGo n’est pas vraiment un moteur de recherche. Pour lui, son concurrent est plutôt un méta-moteur de recherche.

Il explique que DuckDuckGo se réfère à d’autres sources pour trouver des informations qui servent à satisfaire les différentes requêtes des internautes. Ce qui n’est manifestement pas le cas de Qwant qui s’appuie sur ses propres ressources pour satisfaire ses internautes. Il ajoute également que même si son moteur de recherche se sert en partie d’autres sources, il dispose de ses algorithmes, de ses outils d’indexations et de classement.

Une dépendance technique

Pour étayer sa théorie, il se fonde également sur le fait que techniquement DuckDuckGo soit hébergé par Amazon web services. Son infrastructure repose donc sur les services d’un site américain. Il sous-entend que ce fait affecte considérablement la souveraineté de DuckDuckGo en tant que moteur de recherche.

Il argue fièrement que Qwant jouit d’un hébergement exclusivement européen basé sur ses propres serveurs. Il explique que son partenariat avec Microsoft n’entrave en rien son autonomie et sa souveraineté. De plus, Qwant est prêt à augmenter de plusieurs milliards la capacité des pages indexées. Ce sont selon lui des attributs qui font de Qwant un vrai moteur de recherche contrairement à DuckDuckGo. Il reconnaît pour conclure que DuckDuckGo respecte la vie privée de ses internautes et s’arrange pour n’avoir aucune information les concernant. Il termine donc en se montrant plus ou moins bon joueur.