Le Google européen Qwant vit des moments difficiles et a besoin d’actionnaires pour se tirer de cette situation. Le moteur de recherche français (très réputé pour son respect de la confidentialité des données et de la vie privée des utilisateurs) connaît d’énormes difficultés financières. Toutefois, les actionnaires sollicités posent comme condition, l‘instauration d’une nouvelle direction qui sera en mesure de mener le changement.

Une nouvelle direction exigée par les actionnaires pour transformer le groupe

Parmi les actionnaires de Qwant, figure la Caisse des Dépôts et consignations. Pour pouvoir lui venir en aide, ces actionnaires réclament du changement au sein de Qwant, notamment la mise en place d’une nouvelle direction. Une situation vers laquelle s’oriente Qwant qui est toujours considéré comme une parfaite alternative aux Gafa par plusieurs experts. Cette exigence des actionnaires est notamment due à la situation économique moribonde du moteur de recherche, avec un chiffre d’affaires qui ne parvient pas à décoller comme il se doit. Seulement 7 millions d’euros de bénéfices sont réalisés en 2019, alors que les prévisions visaient près de 15 millions. En 2018, 5 millions d’euros de chiffre d’affaires avaient été réalisés. La situation économique du moteur de recherche Qwant n’évolue pas comme il se doit, et cela ne plaît pas trop aux différents actionnaires du groupe.

Une levée de fonds pour obtenir des fonds était prévue malgré tout

Avec l’augmentation des coûts, le moteur de recherche made in France voit plus d’un million d’euros lui filer entre les mains, et ce, chaque mois. Une situation insupportable pour les actionnaires de Qwant alors qu’il n’y a aucune perspective pour s’orienter vers un modèle profitable. En principe, cette situation n’a rien d’extraordinaire pour la maison Qwant fondée seulement il y a six ans.

En effet, pour se donner les moyens d’accélérer le développement, les patrons de Qwant, Éric Léandri et ses associés fondateurs prévoyaient une levée de fonds non négligeable cette année. Selon les informations, la start-up Qwant ambitionnait un apport en capital de près de 50 millions d’euros correspondant à une valeur d’entreprise de 200 millions. Cette levée de fonds avait pour principal objectif de faire rentrer de l’argent au sein du groupe. Un coup de pouce financier auquel les actionnaires apposent l’exigence d’un changement de direction pour transformer le modèle.