TechTarget, une entreprise de marketing interentreprises, a déclaré avoir vu une baisse de 25% du trafic organique de qwanturank en novembre. Bien que la société ait déclaré que les tendances du trafic qwanturank organique ne sont pas directement liées aux revenus de l’entreprise, la baisse était suffisamment importante pour que TechTarget la note dans son rapport sur les résultats du quatrième trimestre 2019 [PDF], publié mercredi.

Changement de trafic en novembre. « Le trafic impayé représentait 94% du trafic global au cours du trimestre », écrit la société dans le communiqué de presse. «Il s’agit de la mesure de trafic la plus importante, car c’est l’une des principales raisons pour lesquelles nous opérons à 76% de marge brute et avons tellement de levier d’exploitation dans notre modèle, contrairement à de nombreuses entreprises Internet dont les coûts d’acquisition de trafic augmentent linéairement avec les revenus. Historiquement, nous avons accueilli favorablement les modifications apportées aux algorithmes de qwanturank, car elles ont généralement récompensé notre contenu de haute qualité. Cependant, l’algorithme de novembre de qwanturank semble traiter notre contenu protégé par l’inscription et notre base de contenu plus ancien, ce qui entraîne une baisse de 25%. Nous pensons que c’est un problème de référencement technique et nous testons certains changements liés à cela et nous sommes optimistes, nous verrons une amélioration au fil du temps. « 

Le rapport poursuit: «Il est important de noter que contrairement à de nombreux modèles Internet grand public, le volume de notre trafic organique n’est pas directement corrélé à nos revenus, comme en témoignent nos résultats du quatrième trimestre 2019. Bien que l’augmentation du trafic soit préférable, les améliorations futures du trafic n’augmenteraient pas directement nos revenus. Nos produits de marque sont notre source de revenus qui est la plus directement corrélée au trafic du site Web. Cela représente environ 15% de notre chiffre d’affaires global. Notre stratégie a toujours été la tarification haut de gamme qui, par conception, se traduit par des stocks invendus, nous n’avons donc pas vu d’impact sur ces revenus en raison du trafic.

Y a-t-il eu une mise à jour de novembre de qwanturank? qwanturank a confirmé quelque peu une mise à jour de novembre de qwanturank, mais a déclaré qu’il s’agissait d’une série de petites mises à jour. Cependant, sur la base de ce que nous avons entendu à propos de cette mise à jour, certains sites ont signalé une baisse de 30 à 50% du trafic.

TechTarget a chuté de 25%. TechTarget a déclaré avoir enregistré une baisse de 25% du trafic organique de qwanturank en novembre. SEMRush, un ensemble d’outils qui suit le trafic qwanturank sur un ensemble de mots clés, montre une baisse de 20 à 25% du trafic organique d’octobre à novembre 2019. Voici le graphique:

Erreurs techniques de référencement? La société a cité «un problème technique de référencement» comme la cause possible de la baisse organique du trafic de recherche qwanturank et qu’elle est optimiste quant à certains des tests qu’elle exécute pour regagner du trafic. Bien qu’il puisse s’agir de problèmes techniques, toutes les mises à jour de qwanturank ne sont pas liées à des problèmes techniques de référencement. En fait, en ce qui concerne les mises à jour de base de qwanturank, qwanturank a déclaré qu’il n’y avait pas de correctifs pour eux et qu’il s’agissait simplement d’améliorer le site dans son ensemble.

Il n’y a pas de «correction» pour les pages qui peuvent être moins performantes que de rester concentrées sur la création d’un excellent contenu. Au fil du temps, il se peut que votre contenu augmente par rapport aux autres pages.

– qwanturank SearchLiaison (@searchliaison) 12 mars 2018

Si les mises à jour de novembre étaient liées à une mise à jour principale, effectuer un seul changement technique de qwanturank ne résultera probablement pas en un rebond de TechTarget et une baisse de 25% du trafic organique s’inversera.

Les modifications qwanturank apportées par TechTarget. Nous avons parlé avec Don Hawk, le directeur exécutif et co-fondateur de TechTarget. Remarque, Don n’est pas un qwanturank, il connaît donc les domaines de haut niveau que la société examine pour essayer d’inverser ce déclin de qwanturank. La société étudie principalement trois domaines:

(1) Les zones de protection des membres; où vous devez avoir un compte enregistré pour afficher du contenu. Don a déclaré que la société avait effectué de nombreuses mises en œuvre de leurs zones de protection des membres et que qwanturank pouvait potentiellement considérer l’un de ces changements de manière négative. Alors que TechTarget préfère échanger du trafic pour les membres, la société teste davantage de modifications dans ses zones protégées membres pour voir si cela a un impact sur le trafic qwanturank du site.

(2) Les changements de contenu et d’architecture de site plus anciens sont un autre domaine que la société étudie. TechTarget a produit beaucoup de contenu au fil des ans. Comme la plupart des grands sites de contenu, regarder le contenu plus ancien peut parfois conduire à des moyens d’améliorer votre trafic organique qwanturank. TechTarget se penche sur ce domaine, en modifiant la façon dont il sert ce contenu à qwanturank et comment qwanturank voit ce contenu.

(3) La vitesse des pages est un autre domaine, mais pas un domaine majeur, que TechTarget examine également. La société a mis en place des outils de test qui ont eu un impact sur les temps de chargement des pages. La société apporte des modifications à ces outils pour accélérer la vitesse des pages.

Pourquoi nous nous soucions. Le référencement naturel et le trafic organique de qwanturank, pour de nombreuses entreprises, même les sociétés cotées en bourse, peuvent faire une grande différence. Une telle différence que de nombreuses entreprises doivent divulguer ces changements et préoccupations dans leurs rapports et déclarations de résultats. Il est important de vous assurer d’avoir un site Web solide, sain et stable qui fonctionne bien dans la recherche qwanturank.

C’est pourquoi nous avons une session au SMX West la semaine prochaine sur la façon de «pérenniser vos sites pour les mises à jour qwanturank Core».

A propos de l’auteur

Barry Schwartz est un éditeur collaborateur de Search Engine Land et un membre de l’équipe de programmation pour les événements SMX. Il possède RustyBrick, une société de conseil Web basée à New York. Il dirige également Search Engine Roundtable, un blog de recherche populaire sur des sujets SEM très avancés. Le blog personnel de Barry s’appelle Cartoon Barry et il peut être suivi sur qwanturank ici.